image_foule_dessin.jpg

Le 27 mars 2021 CC14 réalisait son deuxième atelier de co-construction sur la co-éducation. Rassemblant des étudiants de différents cursus, il se voulait identifier les difficultés rencontrées dans la vie quotidienne de ces derniers, pour bâtir, au choix des membres présents, un projet accompagné par l’association.

Il nous est apparu indispensable d’une part, de collecter des témoignages de lycéens, d’étudiants, d’acteurs de la vie associative, culturelle et de la communauté éducative mais d’autre part, de les mettre en position d’acteurs des améliorations à apporter aux dispositifs existants.

Outre le fait que les étudiants ont apprécié être entendus, écoutés et pouvoir s’exprimer, l’utilisation d’une méthode de co-construction leur a permis de proposer plusieurs thématiques. Ces thématiques sont connues, mais ici, dans l’atelier, il s’agissait de parler de son vécu et de ses expériences personnelles. Les difficultés évoquées concernent la perte de volonté et de motivation, la culpabilité de décrocher des cours, la perte d’un rythme de vie où tout se ressemble, la perte de repères et de lien social, la difficulté à se projeter dans l’avenir, les difficultés financières et aussi celles à s’alimenter correctement.

Finalement, le sujet retenu par le groupe est de retrouver le plaisir de s’alimenter en facilitant l’accès aux produits, à leurs préparation et cuisson, avec un premier public visé : les étudiants de la Cité Internationale Universitaire de Paris.

La première étape pour le développement du projet est l’état des lieux des dispositifs existants : Relais social de la CIUP, Restaurants du Cœur, Crous, Co’p1… et des entretiens avec les responsables de ces différentes structures. La deuxième étape consistera à une expérience de terrain, réalisée par les membres de l’atelier, les incub’acteurs de notre association.

Les rencontres ainsi initiées avec des étudiants concernés par ces difficultés aboutiront à la formalisation d’actions possibles pour améliorer leur quotidien. Ces actions seront partagées avec la CIUP et menées par les incub’acteurs de l’atelier.